Où se trouve le sound design dans l’UX design ?

Jeudi dernier, je suis allé à cette conférence : Designing products et c’est là que j’ai commencé à repenser au son dans le web design et dans nos appareils en général.

Tout d’abord, un petit historique : j’ai deux passions dans la vie (à part ma femme et ma fille) qui sont la musique et les ordinateurs. J’ai décidé il y a bien longtemps maintenant que la musique ne serait jamais une source de revenu, surtout parce que je voulais qu’elle reste… et bien justement une passion. Mais quand j’ai commencé à chercher du boulot, j’ai commencé par chercher à devenir sound designer. Ça ne s’est finalement pas passé comme ça, et je me suis retrouvé à fabriquer des sites web et autres productions multimedia pendant plus de 13 ans maintenant.

Pourquoi le son plus que les autres sens ?

La première et la plus simple des réponses est : parce que nous pouvons en faire quelque chose. La plupart de nos appareils peuvent actuellement parler à seulement 2 de nos sens : la vue et l’ouïe, et c’est à peu près tout.
Oui, on pourrait parler du sens tactile (et des vibrations !) d’un appareil mais ce sens reste quand même bien derrière les 2 premiers et je ne crois pas qu’aucun constructeur n’ait encore essayé de lancer un téléphone goût vanille.

De là découle une seconde raison : il y a une hiérarchie évidente dans nos sens, et si la vue est de loin la plus importante, je dirais que l’ouïe est sans doute la seconde. C’est un sens qui a un merveilleux pouvoir d’immersion pour l’utilisateur. Je pense aux films bien sûr, mais aussi aux jeux vidéos et même aux magasins. Un autre bon exemple est celui donné par les constructeurs automobiles qui peaufinent le claquement de votre portière pour vous faire ressentir du confort et de la sécurité, que cela soit vrai ou non.

Enfin, les derniers standards en matière de bande passante combinés aux technologies de compression font qu’il nous est maintenant possible d’enrichir nos projets avec de merveilleux sons et musiques immersifs.

La mélodie du bonheur

La palette des sons est énorme : du plus petit couic à l’intégralité d’une symphonie, des sound designers aux compositeurs classiques en passant par les percussionnistes de toutes les tribus ont fabriqué tellement de matière première à intégrer dans nos projets. Pourtant, bien peu de web designers sauront quoi faire de tous ces sons. Ils ont toujours été plus enclins à ouvrir un ouvrage de composition graphique qu’un dictionnaire musical. C’est pourquoi, l’audio est souvent considéré à la fin d’un projet, quand il reste un peu de temps plutôt que comme élément fondateur dès le départ. Mais ce n’est pas l’unique problème…

Cessez ce bruit !

Le véritable problème c’est qu’il serait un véritable cauchemar que tous nos appareils se mettent à faire du bruit tout le temps. Je suis un ardent défenseur de la paix de l’utilisateur et je ne pense pas que fournir une boucle de 10 secondes de musique sur un site web n’ait jamais été une bonne solution pour immerger votre utilisateur dans votre univers. De plus, cela entraine un autre problème : les gens ont des opinions fortes en ce qui concerne la musique. Essayer de leur imposer une musique peut les faire fuir à jamais. Le public aime la musique, mais il la déteste tout autant. Rappelez-vous de la dernière fois que vous avez pris les transports en commun et que votre voisin vous a saoulé avec son smartphone qui gueulait cet horrible rap/rock/folk/ou-ce-que-vous-voulez. C’est à ce moment précis que vous vous mettez à souhaiter que Dieu eusse fait des paupières à vos oreilles !

Alors quoi ?

Donc, le son est un outil puissant, mais dangereux. Il est intéressant d’observer que nous assumons la présence de son dans l’interface d’un jeu vidéo mais pas sur site bancaire. C’est qu’il existe déjà des conventions. Nous faut-il les changer ? Je pense que nous le ferons dans certains cas, car le monde numérique est encore jeune et aussi parce que les possibilités que nous offrent le matériel vont nous forcer la main.

L’usage du son devrait donc être amené de façon plus fine et mieux pensée. Voici une liste d’exemples où un changement de stratégie pourrait changer concernant l’utilisation de l’audio :

  • est-ce que l’utilisateur a branché des écouteurs ?
  • est-ce qu’il y a déjà du son joué sur son appareil ?
  • est-ce que son environnement est bruyant ?
  • est que vous devez joué un son une seule fois (comme une alerte) ou plusieurs fois de suite ?

I believe that these sorts of considerations will be determinant for the future success of web applications – big or small – and should be incorporated by development teams sooner rather than later.

Je pense personnellement que ce genre de considérations seront déterminantes dans le future pour le succès des applications web – grandes ou petites – et devraient être incorporées par les équipes de développement, et le plus tôt sera le mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *